défi poétique de la main arbre

Publié le par Laure H.


        

          Jeu d'écriture de la main arbre
                       chez Sarah Frane 
à partir de cette image:    

                                   


          


Au creux de ta main
je me suis réfugiée
Au creux de ton arbre
je me suis élevée

Au coeur de ta main
j'ai confié mes secrets
Au coeur de ton arbre
ma plume a trempé

Au poing de ta main
je n'avais plus de prise
A l'ombre de ton arbre
mes feuilles tombent et sont grises


Les pierres restent à terre
les plumes des oiseaux envolées à présent
mais plutôt que l'hiver
je choisis le printemps 





Commenter cet article

Picassolange 21/06/2011 00:11



Magnifique ! Passe voir mon blog à l'occasion. Merci.



Hélène 11/09/2009 16:11

C'est parti mon Kiki!

Laure H. 13/09/2009 15:49


yes! plutôt mardi de mon côté je pense... bon dimanche


Hélène 10/09/2009 18:53

Ma foi, nous avons le même timing!Puisse-tu dire vrai, Gentille Laure...Je rajoute un feu de cheminée en prime!

Laure H. 11/09/2009 15:48


Un feu de bois, et pas un feu de paille, un feu de tout feu tout flamme alors, après tout il suffit d'y croire, je me réchauffe le bout des doigts à ta cheminée!


Hélène 10/09/2009 18:44

L'hiver serait-il symbole de séparation? Je cours mettre des bougies partout, pour conjurer le sort...Car, si j'ai bien compris: elle préfère le printemps... Mais seule? Elle a du faire un choix, n'est-ce pas?C'est triste et beau...

Laure H. 10/09/2009 18:50


Moi aussi j'allume des bougies pour appeler à mon aide fées et lutins...
Non, tout lien peut ne pas tomber dans la mort d'une séparation, mais laisser pousser des feuilles nouvelles...


Tisseuse 10/09/2009 11:14

ce que j'ai lu dans ce texte c'est peut-être aussi la parabole du greffon sur un porte-greffeil grandit dans la force de l'autre, mais perd de vue ses racinesla fin du poème choisit de nouveau une vie pleine et entière

Laure H. 10/09/2009 18:27


oui, j'aime beaucoup ta vision... Merci d'avoir prêté ton regard, sensible, à ces mots-là