le jeu du colibri

   






JEU DU COLIBRI




M'est venue l'idée d'un jeu en tous arts: puisque nous rencontrons tant d'artistes sur la blogosphère: poètes, dessinateurs, graphistes, humoristes,... j'en oublie.

Ce serait un jeu où tout art est permis pour cerner le sujet de la semaine, qui concernera toujours le développement durable.

Il sort des livres et des livres sur les gestes quotidiens à accomplir à notre échelle... pour changer le sourire du monde!

Et comme je suis une adepte du conte du colibri,  je vous propose de vivre et faire vivre chaque semaine un geste du colibri.

Il faudrait relayer l'info sur vos blogs, publier un article sur le sujet, et me le signaler par un commentaire. Tous les lundis, je ferai le récapitulatif de tous les articles et des belles images trouvées, avec un lien vers tous les blogs. Evidemment, il s'agira de visiter tout le monde, et vivre chacun des gestes de bonne volonté.

Etes-vous prêts à agiter vos plumes, vos gifs, vos photos?
Dites-le moi vite, et dès lundi prochain, je lance le premier sujet!

« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants, le désastre. Seul le petit colibri s'active, allant chercher quelques gouttes d'eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d'un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit : « Colibri ! Tu n'es pas fou ? Tu crois que c'est avec ces gouttes d'eau que tu vas éteindre le feu ? » « Je le sais, répond le colibri, mais je fais ma part » .

 

Ce joli conte est poétiquement raconté par Pierre Rabhi, agriculteur, écrivain et penseur français, aujourd'hui reconnu expert international pour la sécurité alimentaire. Il a participé à l'élaboration de la Convention des Nations Unies pour la lutte contre la désertification. Il défend un mode de société plus respectueux des hommes et de la terre et soutient le développement de pratiques agricoles accessibles à tous et notamment aux plus démunis, tout en préservant les patrimoines nourriciers (extrait du site de l'association de Pierre Rabhi, la part du colibri , à aller voir).