Cendre est l'or I

Publié le par Laure H.



   

Je suis seule

je suis sol à ma gamme

mes doux prismes de lumière

déprime de clarté dans un ciel arqué de couleurs

comme une alliance sous la pluie

entre ce qu’on inspire et ce qu’on aspire

en nos puits invisibles

sauf pour une même soif

un même éclat de soleil dans le regard

qui éblouit et qui sourit

qui s’offre à la pluie le visage tendu

aux averses de bonheur et de douleur

quand se déchirent les cocons embrumés

qui protégeaient de leur voile les vents et les marées

 

Le voile s’est déchiré et se déchire

ses lambeaux en volutes le long de nous

qu’ils nous effleurent ou qu’ils nous griffent   
                                                                                               
                                                                                                 ... à suivre
 

 

Commenter cet article

Enriqueta 18/07/2009 11:06

De biens jolis sons.

cerisette 18/07/2009 10:07

je suis revenue cette semaine pour 10 jours alors je ne suis pas trop au courant pour le jeu du colibri et je suis un peu just pour le fairebisouscerisette